10e Dimanche de Luc – Saint Nicolas


Textes liturgiques

Tropaire, ton 1 dimanche, la Résurrection

La pierre ayant été scellée / et les soldats gardant ton corps très pur, / Tu es ressuscité le troisième jour, ô Sauveur, / en donnant au monde la vie ; / c’est pourquoi, Donateur de vie, les puissances célestes Te clamaient : / Gloire à ta résurrection, ô Christ, / gloire à ta royauté, // gloire à ton dessein de salut, Toi le seul Ami des hommes.

Tropaire, ton 4 St Nicolas

Celui qui est la Vérité, ô saint évêque Nicolas, / a fait de toi pour ton troupeau un modèle de foi, / un exemple de douceur et un maître de tempérance ; / c’est pourquoi tu as acquis la grandeur par ton humilité et la richesse par ta pauvreté ; // aussi prie le Christ Dieu pour le salut de nos âmes.

Gloire…

Kondakion, ton 3 St Nicolas

À Myre en Lycie tu as exercé ton sacerdoce, / ô saint Nicolas, / et accomplissant l’Évangile du Christ, / tu as donné ta vie pour ton peuple et sauvé des innocents de la mort. // C’est pourquoi, initié aux mystères de la grâce divine, tu as été sanctifié.

Et maintenant…

Kondakion, ton 1 dimanche, la Résurrection

Dans ta gloire Tu es ressuscité du tombeau, car Tu es Dieu, / et Tu as ressuscité le monde avec Toi ; / les hommes T’ont célébré en tant que Dieu, et la mort est supprimée ; / Adam exulte, ô Maître, / Ève désormais libérée de ses liens se réjouit et clame : // Tu es, ô Christ, Celui qui accorde à tous la résurrection.


Lectures

Lecture de l’épître du saint apôtre Paul aux Hébreux (de saint Nicolas) (Hb XIII,17-21)

Frères, obéissez à vos chefs et soyez-leur soumis, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte à Dieu. Ainsi pourront-ils le faire avec joie et non en gémissant, ce qui vous ne serait d’aucun avantage. Priez pour nous, qui croyons avoir une conscience pure avec la volonté de bien nous conduire en toute occasion. C’est avec instance que je vous demande de le faire, afin que je vous sois rendu plus tôt. Que le Dieu de paix, qui a ramené d’entre les morts, par le sang d’une alliance éternelle, le grand pasteur des brebis, notre Seigneur Jésus, vous rende aptes à tout ce qui est bien pour faire sa volonté, et qu’il produise en vous ce qui lui est agréable, par Jésus Christ, à qui soit la gloire dans les siècles des siècles. Amen !

Lecture de l’Évangile selon Saint Luc (Lc.XIII, 10-17)

En ce temps-là, Jésus enseignait dans une synagogue un jour de sabbat. Il y avait là une femme possédée d’un esprit qui la rendait infirme depuis dix-huit ans ; elle était toute courbée et ne pouvait pas se redresser complètement. En la voyant, Jésus lui adressa la parole et lui dit : « Femme, te voilà libérée de ton infirmité. » Il lui imposa les mains : aussitôt elle redevint droite et se mit à rendre gloire à Dieu. Le chef de la synagogue, indigné de ce que Jésus ait fait une guérison le jour du sabbat, prit la parole et dit à la foule : « Il y a six jours pour travailler. C’est donc ces jours-là qu’il faut venir pour vous faire guérir, et pas le jour du sabbat. » Le Seigneur lui répondit : « Esprits pervertis, est-ce que le jour du sabbat chacun de vous ne détache pas de la mangeoire son bœuf ou son âne pour le mener boire ? Et cette femme, fille d’Abraham, que Satan a liée voici dix-huit ans, n’est-ce pas le jour du sabbat qu’il fallait la détacher de ce lien ? » A ces paroles, tous ses adversaires étaient couverts de honte, et toute la foule se réjouissait de toutes les merveilles qu’il faisait.


Homélie et prière pour la fête de Saint Nicolas

L’évêque Nicolas de Myre en Lycie est certainement le saint chrétien le plus populaire, le plus universel. Pourtant, nous savons peu de choses personnelles sur lui, c’est un illustre inconnu de l’histoire chrétienne. Au fond, cela lui va très bien : sa notoriété est due surtout à son humilité, à sa modestie et à sa simplicité pastorale.

L’Église orthodoxe l’exalte en tant que « modèle de douceur ». Il est pour nous l’incarnation de cette béatitude du Seigneur : « Bienheureux les doux, car ils hériteront la terre ». Saint Nicolas a vraiment hérité la terre, en tout cas notre vieille Europe où son nom est chéri de l’Atlantique au Pacifique, où il est invoqué par des gens très différents à travers tout le continent. Puisse-t-il lui apporter son secours et conforter les chrétiens de l’Europe en implorant pour nous courage et persévérance dans les épreuves présentes.

Nous n’avons gardé aucun texte de saint Nicolas. En revanche, l’Église a reconnu en lui un défenseur inébranlable de l’orthodoxie de la foi, un témoin fidèle de la Trinité, un évêque qui a fait confiance au Père, au Fils et au Saint-Esprit, un seul et unique Dieu en trois hypostases. Alors, pour honorer saint Nicolas et sa foi trinitaire, j’aimerais citer le résumé de la doctrine trinitaire que saint Grégoire le Théologien propose dans son Discours sur la théologie et l’installation des évêques : « Nous adorons donc le Père, le Fils et l’Esprit Saint, en distinguant les propriétés et en proclamant l’unité de la divinité ; nous évitons de confondre les trois en un seul pour ne pas contracter la maladie dont souffre Sabellius ; nous évitons de diviser en trois réalités distinctes et opposées pour ne pas tomber dans les folies d’Arius » (Or. 20, 5). Mais avec saint Nicolas et saint Grégoire nous tenons qu’il y a un seul Dieu et nous confessons les trois hypostases, c’est-à-dire trois personnes avec leurs propriétés distinctes. Que cette foi vous illumine jusqu’à la fin de vos jours et vous donne un regard transfiguré sur l’unité et la diversité de l’humanité elle-même, créée à l’image de la Trinité divine.

Pour terminer, je reprendrai sur le compte de saint Nicolas de très belles paroles prononcées par Grégoire de Nazianze au sujet d’un grand et remarquable contemporain de Nicolas, saint Athanase d’Alexandrie, dans le discours qu’il lui a consacré : « Heureux celui qui grâce à la raison et à la contemplation a pu renoncer à ce monde de la matière et de la chair {…}, rencontrer Dieu et s’unir à la lumière absolument sans mélange, dans la mesure où celle-ci est accessible à la nature humaine ! Heureux est-il de s’élever au-dessus de ce monde et de s’unir à Dieu dans l’autre monde ! Cette grâce peut s’obtenir en menant une vie véritablement philosophique et en arrivant à dépasser l’antagonisme propre à la nature matérielle grâce à l’unification que la Trinité permet de comprendre » (Or. 21, 2).

Prière pour la fête de saint Nicolas

Seigneur Dieu, toi qui abaisses les orgueilleux et élèves les humbles, tu as bien voulu faire de saint Nicolas le modèle du pasteur grand dans sa simplicité et fort dans sa foi orthodoxe, reçois aujourd’hui, par son intercession, nos prières et notre action de grâce.

Saint Nicolas, tête chère et sacrée, toi qui possédais l’amour authentique de Dieu et du prochain, qui gouvernais avec sagesse l’Église du Seigneur, jette sur nous, du Royaume céleste, un regard favorable. Sois le guide du peuple que voici, parfait adorateur de la Trinité parfaite que l’on contemple et que l’on vénère dans le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Nous te demandons, tant que règne la paix, que tu nous gardes et que tu sois à nos côtés dans notre ministère pastoral, dans notre témoignage du Christ devant les hommes. Lorsque viendra le moment de notre départ, aide-nous à passer avec joie de ce monde au Royaume de la Lumière, appelle-nous à toi, établis-nous avec toi et les tiens, même si la faveur sollicitée est grande, dans le Christ lui-même, notre Seigneur, à qui soit toute gloire, honneur, puissance pour les siècles des siècles.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code